Bouquinsblog

Le Cid (Pierre Corneille)

D'abord, avoir fait d'un chef mercenaire peu scrupuleux, qui trahissait allègrement ses patrons successifs chrétiens ou musulmans, l'historique Rodrigo Diaz de Bivar, un parangon de générosité et de délicatesse, ce n'est pas négligeable. Toutefois, les prédécesseurs espagnols de Corneille avaient déjà moralisé le personnage, lui laissant malgré tout une rudesse de bon aloi.

Mais la vraie prouesse, c'est d'avoir fait tenir en vingt-quatre heures chrono, sans que les artifices nuisent à l'efficacité de la pièce, une telle quantité de péripéties. Celles qui suivent ne représentent pas toute l'action, on ne les voit pas toutes sur scène, mais elles doivent se succéder impérativement dans cet ordre et excusez du peu...

  • Le Comte et Don Diègue se disputent, au point que le premier gifle le second.
  • Ils se battent. Le Comte triomphe aisément et refuse de tuer son adversaire.
  • Le Roi l'apprend par un canal non spécifié.
  • Il réunit son conseil.
  • Il estime que le Comte est coupable et doit s'humilier.
  • Il délègue un courtisan, Don Arias, pour le lui signifier.
  • Don Arias remplit sa mission, le Comte refuse de s'incliner.
  • Rodrigue, fils de Don Diègue, vient provoquer le Comte en duel ("deux mots !").
  • Le Comte, qui a mauvaise conscience, essaie de le dissuader mais finit par accepter.
  • Ils se battent. Rodrigue tue le Comte.
  • Rodrigue va trouver sa fiancée Chimène, fille du Comte.
  • Il tombe sur la gouvernante Elvire, qui l'oblige à se cacher.
  • Chimène arrive.
  • Don Sanche, qui aime aussi Chimène, vient la trouver et lui propose de combattre à son tour Rodrigue en duel pour venger le Comte. Chimène répond qu'elle compte d'abord sur la justice du Roi, qu'elle a sollicitée entretemps, et que si cela n'aboutit pas, et alors seulement, elle acceptera.
  • Don Sanche s'en va.
  • Chimène discute avec Elvire.
  • Rodrigue sort de sa cachette et demande à Chimène de le tuer. Elle refuse et finit par dire qu'elle "ne le hait point". Rodrigue s'en va.
  • Rodrigue reçoit fraichement les félicitations de son père, voudrait se retirer, mais apprend alors qu'une invasion maure menace la ville et qu'il faut se battre.
  • Rodrigue prend à l'esbroufe le commandement de l'armée.
  • Il organise la défense.
  • Il est victorieux.
  • Il en rend longuement compte au Roi.
  • Le Roi décide d'annuler les poursuites contre Rodrigue (car la guerre, qu'on ne prévoyait pas au début, est tellement bien finie qu'il peut revenir aux affaires courantes).
  • Chimène arrive pour relancer ces mêmes poursuites. Le Roi refuse mais finit par accepter qu'un champion, et un seul, affronte Rodrigue pour venger le Comte, Chimène devant épouser le vainqueur ("Qui que ce soit des deux, j'en ferai ton époux").
  • Don Sanche pose sa candidature, que Chimène accepte, sans enthousiasme, comme elle s'y était engagée.
  • Le duel est aussitôt programmé.
  • Rodrigue va trouver Chimène, qui le persuade de se battre pour gagner.
  • Le duel a lieu.
  • Rodrigue est vainqueur, et épargne son adversaire qu'il charge de rendre compte à Chimène.
  • Don Sanche obtempère, mais Chimène, croyant Rodrigue mort, ne le laisse pas placer un mot et dévoile ses vrais sentiments ("Exécrable assassin d'un héros que j'adore !").
  • Le Roi arrive, rétablit la vérité, et confirme que Rodrigue et Chimène devront à terme se marier.


12/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres