Bouquinsblog

La légende maudite du vingtième siècle (Anne Dambricourt)

Anne Dambricourt (née en 1959) est une chercheuse en paléoanthropologie au CNRS et dans diverses autres institutions. Cet ouvrage sorti en 2000 raconte la genèse de sa principale découverte, et le clash qui a suivi avec la majorité de ses collègues.

Bref résumé simplifié de la découverte, dite contraction crânio-faciale : nous avons au milieu du crâne un os discret, peu connu, appelé sphénoïde, qui conditionne en fait la forme de l'ensemble de la tête. Et c'est l'évolution de cet os qui a fait que notre face s'est peu à peu aplatie, cette évolution s'étant faite non progressivement mais par à-coups, six paliers. Le dernier de ces à-coups a fait passer de neandertal-erectus à sapiens. Ou peut-être l'avant-dernier, le dernier... se déroulant sous nos yeux et obligeant un peu partout dans le monde à mettre aux enfants des appareils dentaires pour empêcher une malformation. Car cette recherche a été menée en coopération avec des spécialiste de la dentition, ce n'est pas une fantaisie marginale. Bien entendu, l'auteur remonte beaucoup plus loin dans l'arbre généalogique des primates.

Au passage, si je me suis intéressé à cette thèse c'est qu'elle conforte quelque part quelques réflexions personnelles, en amateur, que je donne pour ce qu'elles valent (j'ignore si c'est bien connu, stupide, ou digne du Nobel) : il semble que l'évolution morphologique du monde animal se fasse principalement par doublement ou dédoublement du poids de tout ou partie de l'organisme (ce qui peut correspondre à une génération de plus ou de moins de cellules par mitoses). Cela a été observé et soutenu par un Suédois du nom de Sören Lövtrup (j'ai tenté d'attirer sur lui l'attention d'Anne Dambricourt) pour l'ensemble du corps, mais c'est loin d'être admis (je l'ai connu par La Recherche, mais le numéro estival, réservé donc aux thèses jugées plus ou moins farfelues, de 1978). Cela explique aussi bien l'apparition des chiens bassets, à diverses reprises mais d'un seul coup à chaque fois (par exemple, au sein d'une même portée de brunos du Jura). Un doublement ou dédoublement de poids corresponds à une augmentation ou diminution de la taille linéaire par 1,259... (racine cubique de deux), parfois, curieusement, pour certains appendices, 1,414... (racine carrée de deux), cas par exemple des bois des cervidés et oreilles des lagomorphes (pikas, lapins, lièvres). Fin de cette parenthèse dont on pensera ce qu'on voudra.

Au début, tout allait bien, et puis il y a eu un os, au figuré cette fois. Pour étayer et structurer sa thèse, elle a utilisé un outil mathématique dit "attracteur", qui sera une pomme de discorde supplémentaire. Mais le clash essentiel viendra de l'apparente remise en cause de la théorie dominante dite "néodarwinisme", ce qui avait aussi fait rejeter Lövtrüp. Car ledit néodarwinisme ne veut voir à l'oeuvre que le hasard ponctuel. Qu'une même mutation soit un peu trop structurée, il n'aime pas. Qu'elle apparaisse un peu partout en même temps, l'horreur. Et voici notre chercheuse accusée de promouvoir sournoisement l'Intelligent Design, ce qui était très loin de ses intentions (elle était alors athée) mais y entrera par contrecoup.

Un dominicain néodarwinien, Jacques Arnould, s'empressa alors de jouer à l'Inquisiteur sans rien connaître de la découverte ni de ses implications éthiques, médicales et ontologiques, sans rien connaître des censures et de leur gravité déontologique (p67).

Pascal Picq, cité par elle :

Ce qui est fascinant, c'est que d'Aristote à Lamarck ou à Haeckel, que l'on connaisse les fossiles ou pas, il y a toujours cette même tentative de trouver un alignement des espèces, comme s'il existait une loi naturelle, immanente, qu'on l'appelle principe organisateur ou cause finale chez Aristote, Point Oméga chez Teilhard de Chardin, ou attracteurs étranges chez Anne Dambricourt.

A quoi elle répond :

De toute évidence Picq n'a pas compris davantage qu'un attracteur est une construction mathématique qui ne fait que décrire des changements angulaires mesurés sur des os morts. Si "l'alignement" de valeurs angulaires de bouts d'os morts dérange les scientistes néodarwiniens, c'est à eux désormais de savoir dire pourquoi et de prouver qu'ils n'ont pas de présupposés philosophiques anti-judéo-chrétiens. Attaché au Collège de France, c'est-à-dire tenu d'enseigner correctement les connaissances et non de dresser des procès d'intention publique, ce dernier n'a pas encore compris, pour lui-même, le principe de la recherche scientifique. (p107).

En cela ces chercheurs ne sont jamais qu'une nouvelle forme de dictature de la pensée puisqu'ils ont réponse à tout : 1. la recherche ne doit pas sortir du cadre néodarwinien, les fossiles sont expliqués par le dogme et non pour ce qu'ils ont à nous apprendre d'eux-mêmes ; 2. un processus non darwinien ne peut pas exister. Une découverte est impossible, ce ne peut être qu'une imposture ; 3. le chercheur est antidarwinien ; 4. il est donc créationniste ; 5. il n'a pas trouvé un processus, il veut prouver un plan divin en sélectionnant les fossiles ; 6. une ouverture philosophique de l'esprit est nécessairement une quête de plan divin. (p104-105).

Et de placer franchement, et avec la même virulence, la discussion sur le terrain théologique, rejoignant Teilhard de Chardin :

On finit par se poser des questions sur la nature du manque de discernement néodarwinien et matérialiste, cette idolâtrie de la preuve et l'acharnement chronique contre la foi. Cette hostilité à l'égard de la foi des juifs et des chrétiens et ce totalitarisme à dresser le matérialisme en pensée unique idolâtrée donnent à penser qu'après tout la question de la cause première n'est peut-être pas si dénuée de pertinence (p137).

Voilà, elle était athée, on a chahuté sa découverte. De mon tout petit point de vue béotien je n'exclus ni que tout le monde ait raison, ni que tout le monde ait tort. J'ai d'ailleurs développé en amateur ma théorie personnelle,  ICI, question de tailles...

 
La Nuée bleue, 2000.


13/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres