Bouquinsblog

Mars (Fritz Zorn)

L'auteur, de son vrai nom Fritz Angst (1944-1976), est mort d'un cancer, et cet ouvrage est consacré à ce cancer, et à ce qu'il croyait, à tort ou à raison, en être la cause profonde. Ses sentences sont sans appel :

La meilleure idée que j'aie eue a été d'attraper le cancer.

J'ai été éduqué à mort.

Car cette cause était pour lui son éducation, bourgeoise, bien-pensante, coincée. Il n'a jamais eu d'expérience sexuelle et n'en ressentait même pas le besoin. Il n'accable pas ses parents pour autant, déclarant ne s'être disputé qu'une seule fois avec eux (bizarrement, il ne dit rien des circonstances de cette unique dispute). Mais...

Bienveillante était notre attitude à l'égard de la vie, très bienveillante même ; nous la considérions avec bienveillance, cette bienveillance qu'on témoigne à un rhinocéros ou une girafe dans un un zoo. De fait, il suffit de dire que nous considérions la vie ; simplement être dans la vie, cela, nous ne le voulions pas.

Il estimait que cette prise de conscience devait le guérir. Espoir déçu, le cancer ne lui a pas laissé le temps de voir son livre imprimé, à peine celui d'apprendre qu'il était accepté par un éditeur.



22/06/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 69 autres membres