Bouquinsblog

Livre vert (Ayatollah Ruollah Khomeiny)

Le texte ci-dessous a été publié en français, en 1979, par Jean-Edern Hallier, écrivain et philosophe de gauche. Strictement rien n'a été changé au texte qu'il a publié à l'époque. Ces textes n'ont jamais fait l'objet de contestation en ce qui concerne leur traduction ni leur choix : ils ne dénaturent en rien l'ensemble de la pensée de leur auteur ni de l'islam. L'original du livre n'est plus disponible que chez de rares bouquinistes.

Dans le préambule, pour justifier sa présence sous cette rubrique :

La guerre sainte signifie la conquête des territoires non musulmans. Il se peut qu'elle soit déclarée après la formation d'un gouvernement islamique digne de ce nom, sous la direction de l'Imam ou sur son ordre. Il sera alors du devoir de tout homme majeur et valide de se porter volontaire dans cette guerre de conquête dont le but final est de faire régner la loi coranique d'un bout à l'autre de la Terre. Mais que le monde entier sache bien que la suprématie universelle de l'Islam diffère considérablement de l'hégémonie des autres conquérants. Il faut donc que le gouvernement islamique soit d'abord créé sous l'autorité de l'Imam afin qu'il puisse entreprendre cette conquête qui se distinguera des autres guerres de conquête injustes et tyranniques faisant abstraction des principes moraux et civilisateurs de l'Islam.

Sur l'aspect politique (conquête du pouvoir, encore aux mains du Shah, et déclaration d'intention dans ce but) :

Si on appliquait pendant une année seulement les lois punitives de l'Islam, on déracinerait toutes les injustices et les immoralités dévastatrices. Il faut châtier les fautes par la loi du talion : couper la main du voleur, tuer l'assassin et non pas le mettre en prison, flageller la femme ou l'homme adultère. Vos égards, vos scrupules "humanitaires" sont plus enfantins que raisonnables. Au terme de la loi coranique, n'importe quel juge réunissant sept conditions : être pubère, croyant, connaître parfaitement les lois coraniques, être juste, ne pas être atteint d'amnésie, ne pas être bâtard ou de sexe féminin, est habilité à rendre la justice dans n'importe quel cas. Il peut ainsi juger et régler en un seul jour vingt procès différents, quand la justice occidentale met plusieurs années à les aborder.

- Toutes les lois approuvées et votées jusqu'ici par les deux Chambres du Parlement iranien, sur ordre des agents de l'étranger - que Dieu les châtie ! - contrairement aux textes du Coran et à la loi du Saint Prophète de l'Islam, sont proclamées nulles et non avenues du point de vue islamique. Il est du devoir absolu des croyants de se retourner contre tous ceux qui les ont soutenues, de les mettre à l'écart, de ne pas les côtoyer ou traiter des affaires avec eux, de les considérer comme des malfaiteurs. Les approcher est en soi un péché capital.

Considérations diverses :

18. Le vin et toutes les autres boissons enivrantes sont impures, mais l'opium et le haschisch ne le sont pas.

20. La sueur d'un chameau mangeur d'excréments humains est impure; la sueur des autres animaux qui mangent les mêmes ordures ne l'est pas.

32. Si un feuillet du Coran, ou un papier portant le nom de Dieu ou du Prophète ou de l'un des Imams tombe dans les w.-c, il est absolument indispensable de l'en retirer, même si cela entraîne des dépenses. Au cas où ce ne serait pas possible, il faudrait abandonner ces w.-c. jusqu'à ce que l'on ait la certitude que ce papier est pourri.

13. Il est permis de manger les sauterelles attrapées à la main; il n'est pas indispensable que le chasseur soit musulman et qu'il ait invoqué le nom de Dieu. Mais une sauterelle morte, trouvée dans les mains d'un infidèle, ne peut pas être mangée si l'on n'est pas sûr qu'elle a été capturée vivante, même si l'infidèle l'affirme.

Sur le divorce :

6. La femme mariée temporairement, par exemple pour un mois ou un an, voit son mariage annulé automatiquement à l'issue de cette période, ou à n'importe quel moment si le mari la dispense du reste de son engagement. Il n'est pas pour cela nécessaire d'avoir des témoins, ou que la femme ait ses règles.

Le mariage temporaire, qui permet à peu près n'importe quoi à l'homme (il peut ne durer qu'une heure...) mais pas à la femme, est une spécificité chi'ite.

7. La femme dont les neuf ans ne sont pas révolus, et la femme ménopausée, peuvent se remarier tout de suite après le divorce, sans attendre les cent jours habituellement obligatoires.

Une femme de 9 ans peut donc être mariée. Tel était après tout le cas d'Aïcha, épousée à 9 ou 10 ans (on oublie généralement le "ou 10 ans") par le Prophète. Le Coran (65:4) prévoit expressément le cas où une femme divorce sans avoir encore ses règles.

6. Il est absolument interdit de disséquer le cadavre d'un musulman, mais la dissécation du cadavre d'un non-musulman est permise.

12. La radio et la télévision sont autorisées si elles servent à diffuser des informations ou des sermons, à inculquer une bonne éducation, à faire connaître les produits et curiosités de la planète; mais elles doivent prohiber les chants, la musique, les lois anti-islamiques, les louanges aux tyrans, les paroles mensongères, les émissions qui répandent le doute, et ébranlent la vertu.

http://www.fnb.to/FNB/Article/Khomeyni/Khomeyni.htm



28/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres