Bouquinsblog

# Intégrismes religieux

Il s'agit de divers écrits sur un même thème (qu'il est toujours possible, et classique, de rassembler en un volume unique, il ne manque que l'éditeur...). Il s'agit essentiellement des intégrismes chrétiens et islamiques, non qu'il n'y en ait pas d'autres mais ce sont les plus gênants chez nous (surtout le second), et on ne peut pas s'occuper de tout.

Il paraît (voir Wikipedia par exemple) que le terme "intégrisme" a d'abord été forgé, en français, au début du vingtième siècle. C'était une réaction au courant dit "modernisme" qui entendait "mettre à jour" l'Eglise Catholique et sa doctrine. Les intégristes entendaient, eux, les maintenir en l'état voire les ramener à un état antérieur. Cela a été naturellement étendu à d'autres religions. Maintenant, les intégristes catholiques préfèrent se dire "traditionalistes", et c'est leur droit.

De plus en plus, le terme désigne un projet politique de prise de contrôle de la société au nom d'une religion et de ses principes supposés une fois pour toutes les meilleurs. Ce glissement est normal puisque l'intégrisme, au sens premier, ne peut s'imposer durablement sans coercition, donc sans un tel pouvoir, en vertu d'un principe énoncé par Bertrand Russell (voir par ailleurs sur ce blog) :

Dès qu'il est reconnu qu'une croyance, et peu importe laquelle, est importante pour toute autre raison que d'être vraie, alors on s'expose aux pires abus. Le contrôle de l'appareil judiciaire en est le premier, mais d'autres sont sûrs de suivre. Les emplois de direction seront réservés aux personnes qui présentent toutes les garanties d'orthodoxie. Les documents historiques seront falsifiés s'ils remettent en cause les opinions reçues. Tôt ou tard, toute déviance sera considérée comme un crime et sera sanctionnée par le bûcher, les purges ou les camps de concentration.

Quelques données rassemblées ici :

//pagesperso-orange.fr/daruc/divers/integrismes.htm

Avec quelques chapitres sur des victimes emblématiques. Dans les deux cas suivants (il y en a bien d'autres), des hommes qui, sans renier en bloc la religion dominante, ont osé remettre en cause des points de doctrine qu'ils estimaient être à l'origine de son intégrisme.

//pagesperso-orange.fr/daruc/divers/servet.htm
//pagesperso-orange.fr/daruc/divers/taha.htm

On verra aussi sur ce même blog le Traité Théologico-politique de Spinoza, excellent antidote à mon sens, et aussi ce que dénonce dans ses Mémoires l'ex-Impératrice Farah Pahlavi, et encore les Exercices spirituels d'Ignace de Loyola avec ses injonctions édifiantes, etc. (rubriques "autour de la religion (critique)" et "autour du totalitarisme").



05/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres