Bouquinsblog

Dialogus miraculorum (Césaire de Heisterbach)

Césaire ou Caesarius de Heisterbach était un moine cistercien allemand du treizième siècle. Par lui, on sait notamment en quels termes le Grand Maitre de son ordre, qui se trouvait représenter le Pape au siège de Béziers (1209), a préconisé l'extermination de la population, catholiques compris : "Caedite eos, novit enim Dominus qui sunt ejus" (traduit au plus près : "Tuez-les, le Seigneur sait en effet lesquels sont à lui"... on sait que la postérité a rendu la formule plus incisive).

L'ouvrage dont je traite ici, je le connais par Norman Cohn, Démonolâtrie et sorcellerie au Moyen Age (Payot). Selon Cohn, l'ouvrage de Césaire traduit une évolution importante de la doctrine sur le Diable, évolution qui allait conduire à la Grande Chasse aux Sorcières quelques siècles après. Et donc : 

Voici par exemple l'histoire d'un diable qui se rendit un jour à confesse. Atterré par le nombre de ses péchés, le confesseur remarque qu'il a dû lui falloir plus de mille ans pour les commettre tous, à quoi le diable réplique qu'il est bien plus âgé que cela, car il est l'un des anges qui ont été chassés du ciel en même temps que Satan. Pourtant il a vu tant de pénitents recevoir l'absolution pour des péchés même fort graves qu'il espère bien que le même réconfort lui sera accordé. Le prêtre lui impose alors une pénitence : "Va et prosterne-toi trois fois par jour, en disant : "Seigneur Dieu, mon Créateur, j'ai péché contre toi, pardonne-moi". Et ce sera là toute ta pénitence". Mais le démon la trouve trop dure, car il est incapable de s'humilier devant Dieu. [p94]

Une nonne française se trouvait horriblement tentée, par un démon, de se laisser aller à la luxure...

Elle pria Dieu avec ardeur qu'il la délivre de cette tentation ; sur quoi son bon ange lui apparut et lui promit la guérison si elle récitait un verset d'un certain psaume. Mais, dès qu'elle fut libérée de la tentation de la luxure, un autre démon s'acharna sur elle et elle fut prise d'une impulsion irrésistible à blasphémer. Son ange lui proposa alors un autre verset en guise de remède, tout en ajoutant qu'une fois guérie de la tentation du blasphème, elle serait de nouveau tourmentée par celle de la luxure. La nonne choisit la luxure, car mieux vaut souffrir dans sa chair que dans son âme, subir des supplice sur cette terre plutôt qu'être damnée dans l'autre monde. [p95]

(Césaire) reconnait bien sûr que Dieu fixe certaines limites aux pouvoir des démons : personne ne peut être contraint à pécher (...). Cependant, il est impossible de ne pas sentir que le ton a complètement changé depuis l'époque de l'Eglise primitive. Désormais, l'accent est mis avec insistance sur l'omniprésence et l'ingéniosité inépuisable des démons, ainsi que sur l'impuissance relative des êtres humains. Les démons sont parmi nous (...) ils induisent les gens en erreur par de fausses promesses ou même de faux miracles, et sapent la foi sans relâche. (...) On a entendu un démon affirmer qu'il préférait accompagner une âme en enfer plutôt que d'aller seul au paradis. [p95]

Un jour, une femme serra la main d'un serviteur qu'elle croyait connaitre ; la méprise s'avéra des plus funestes, car ce serviteur était en réalité un démon, et quelques jours plus tard la femme rendit l'âme. Un soldat avait joué aux cartes la nuit avec un démon : celui-ci lui arracha les entrailles. [p96]

Il était une fois un prêtre dont le chant réjouissait le coeur de tous ceux qui l'entendaient ; un jour, un autre prêtre l'entendit et comprit aussitôt qu'une telle perfection n'était pas le fait d'un être humain, mais bien d'un démon. Il exorcisa donc ce démon qui s'enfuit en toute hâte - sur quoi le chanteur tomba raide mort sur le sol, montrant ainsi que, depuis un certain temps, son corps n'était plus animé que par le démon. [p96]

Je ne sais pas si Césaire délirait (autant que je sache il ne se déclare pas témoin visuel), mais ce qu'il raconte est bien de nature à susciter des délires.

Payot 1982 (pour l'ouvrage de Norman Cohn)



30/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 67 autres membres